Populaire? Humaniste? Ou éhonté?

(Article publié pour la première fois le 26/03/2012)

Il est difficile de dire si la Députée de ma circonscription de naissance, qui eût pu être ma Députée donc si le XIXème et le 93 ne m’avaient généreusement offert l’asile,

a) n’a rien compris,

b) a tout compris,

c) autre hypothèse.

Le 14 février dernier, elle organisait une réunion publique sur le thème de la fraude sociale. Dominique Tian en était l’invité. Auteur d’un rapport parlementaire sur le sujet, il s’était doublement distingué.

En trouvant un chiffre de 5 à 8 millions supérieur à celui de la Cour des Comptes, d’abord, lorsqu’il s’était agi d’estimer le montant exact de ces fraudes. Le Monde suggère que ce résultat avait été obtenu en multipliant quelques résultats locaux par l’âge du Capitaine, mais bon…

En se gardant bien ensuite d’expliquer la ventilation des susdits 20 milliards. Les trois quarts consistaient en effet en entourloupes aux cotisations sociales de la part des entreprises, en travail au noir… On n’en pouvait à grand’peine accorder que 2 à 3 milliards aux fainéants et autres pauvres hères, d’ailleurs bien aidés par les professionnels de santé.

Or bizarrement, j’avais eu l’impression, alors que la « fraude sociale » était en vogue, que ce n’était pas prioritairement sur les entreprises ou les employeurs sauvages qu’on attirait mon attention. Plutôt sur ces catégories de population qu’on ne nomme jamais que pour dire qu’on les aime très fort, à tel point que ça en devient suspect: les bénéficiaires d’aides sociales en tous genres, les fonctionnaires, ceux enfin dont on se demande quand on se fiera plus à leurs papiers qu’à leur couleur de peau ou à leur patronyme.

Le 14 février, donc, la députée de ma circonscription natale annonçait sans détour l’ouverture de la campagne à droite, très à droite, à droite toute, à Droite Pop.

Mais au mois de mars, elle annonçait fièrement sa participation à la naissance de la Droite Humaniste!

S’habituera-t-on jamais vraiment aux feux, contre-feux, contre-contre-feux? Les artisans de terrain de ces stratégies les comprennent-ils toujours complètement? Wauquiez, Lucas… roulent-ils pour eux ou pour Sarkozy? Ou les deux?

Hypothèse a), b) ou c), ceux qui font usage, sans vergogne, de mots comme « humaniste » ou « populaire » pour emmener la campagne au bout de la nausée, j’espère qu’on ne va plus les voir pendant un petit moment.

Publicités